Descriptions des vaccins de CVRS Descriptions des vaccins de CVRS

Tous nos vaccins

Dengue

La dengue ou fièvre hémorragique est une maladie transmise par un moustique. On a observé une augmentation marquée depuis les années 90. Nous retrouvons le moustique dans plus de 100 pays et il vit à proximité de l’humain. Cette augmentation serait liée à l’urbanisation rapide et à d’autres facteurs sociaux qui favorisent les populations de moustiques. La durée d’incubation est de cinq à huit jours. La transmission a lieu en plein jour dans les milieux humides et à l’heure du souper, même dans les hôtels. Les symptômes communs sont de la fièvre aigüe, des douleurs musculaires et articulaires, des maux de tête, des éruptions cutanées, des complications hémorragiques ou un état de choc.

Aucun vaccin pour le moment.

Diarrhée du voyageur (tourista) et le choléra

La tourista est le trouble sanitaire le plus fréquent chez les voyageurs et touche près 20 à 50 % des voyages de courte durée. Elle survient en général une semaine après l’arrivée et dure habituellement de trois à cinq jours. Elle peut entraîner une déshydratation grave. Dans ces cas (environ 10%), les malaises persistent pendant deux semaines ou plus. Les symptômes sont de la diarrhée importante, du sang dans les selles et/ou de la fièvre, des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements, et/ou une détérioration de l’état général.

Vaccin sous forme liquide disponible.

Diphtérie, coqueluche, tétanos

Diphtérie

La diphtérie cause des maux de gorge importants, une forte fièvre et des problèmes respiratoires et cardiaques. Les complications possibles sont la paralysie et la mort (5 à 10% des cas).

Coqueluche

La coqueluche cause de violentes quintes de toux pouvant durer des mois et des difficultés à respirer, à manger et à boire. La coqueluche peut entraîner la mort (10% des cas).

Tétanos

Le tétanos cause des spasmes musculaires de la mâchoire, des cordes vocales et de tout le corps. Les complications possibles sont la pneumonie, les dommages au cerveau (1 cas sur 11 000) et la mort (0,4% chez les bébés).

Encéphalite japonaise (Extrême-Orient et Asie du Sud-Est)

Maladie transmise par les moustiques avec un risque plus important en régions rurales (campagnes, fermes, rizières) selon la saison. Le virus de l’encéphalite japonaise provoque une inflammation de l’encéphale (cerveau), qui peut laisser de graves séquelles pouvant mener à la mort. Le taux de mortalité varie de 0,3 % à 60 %. L’incubation est de 5 à 15 jours. Les symptômes sont des frissons, de la fièvre, des maux de tête et des malaises pouvant durer jusqu’à six jours. Durant la période aiguë, le malade peut présenter une rigidité de la nuque, des faiblesses, une diminution de la force musculaire, des convulsions et une augmentation de la température corporelle, jusqu’à 38 et 41 °C. Le coma, s’il survient, peut laisser des séquelles neurologiques et du retard mental.

Vaccin en deux doses, une dose de rappel si le risque persiste après un an, pour une protection de 10 ans.

Fièvre jaune (Afrique, Amérique Centrale ou Amérique du Sud)

La fièvre jaune se transmet par la piqûre d’un moustique infecté. Elle crée de la fièvre, des maux de tête, des maux de dos, de la fatigue, des nausées et des vomissements. Les complications possibles sont une atteinte aux reins et au foie, des signes d’hémorragie (15% des personnes infectées) et la mort (20 à 50% des cas graves).

Le vaccin en dose complète protège à vie. Celui en dose fractionnée protège pendant 1 an.

Grippe

Un à quatre jours après l’infection, les symptômes se manifestent: fièvre, douleurs musculaires et articulaires, frissons accompagnés souvent de toux et de maux de gorge. Pour certains, les plus vulnérables, les complications de cette maladie peuvent être très graves, voire mortelles.

Vaccin : une dose chaque année.

Hépatite A

Maladie du foie très fréquente dans les pays en voie de développement. Elle se contracte par l’eau contaminée ou par contact entre les personnes par le biais d’aliments contaminés et par des selles humaines ou animales (mauvais nettoyage des mains après une selle et manipulation des aliments). Les symptômes sont la jaunisse, la fatigue ou des douleurs abdominales. À noter : les enfants n’ont souvent aucun symptôme. Durée d’incubation de 15 à 45 jours. Les complications peuvent entraîner une atteinte au foie, une fatigue persistante de plusieurs semaines et une convalescence moyenne de dix semaines.

Vaccin en deux doses et protégeant pendant 20 ans et plus.

Hépatite B

Maladie du foie grave où seule la prévention peut vous protéger. Se contracte par le sang et les liquides biologiques. À l’étranger, il y a un risque de développer la maladie par contact avec du matériel médical mal stérilisé. Le virus a une durée de vie de sept jours à l’air libre. Il est également très résistant. La durée d’incubation est de 45 à 120 jours. La convalescence dure en moyenne trois mois à la suite d’une grave atteinte au foie. Aussi, sont possibles une infection chronique du foie (10% adultes et 90% des bébés), une cirrhose ou un risque de cancer du foie ou la mort (1% des cas).

Vaccin en trois doses, protégeant à vie.

Malaria (paludisme)

Le paludisme est causé par un parasite du genre Plasmodium, dont quatre espèces peuvent infecter l’humain. Dans tous les cas, le parasite est transmis par la piqûre d’un moustique infecté et rarement par transfusion sanguine ou lors d’une grossesse (fœtus). Le moustique pique souvent de la tombée du jour à l’aube (en ville et à la campagne). L’incubation est de sept jours à deux ans selon le type de paludisme. La transmission est de la fin du jour au lever du soleil. Les symptômes sont semblables à la grippe: forte fièvre, douleurs musculaires, maux de tête, douleurs abdominales, malaises, raideurs et frissons.

Aucun vaccin, seulement des médicaments.

Méningite

Une méningite est une inflammation des méninges, soit la membrane enveloppant le cerveau et la moelle épinière. Elle se transmet par l’échange de salive, par des éternuements, un échange de verre, de nourriture, de cigarette, de rouge à lèvres, etc. Les symptômes se développent en un à deux jours et peuvent même causer la mort en quelques heures. Les symptômes se présentent chez l’adulte comme une raideur de la nuque, une forte fièvre subite, des convulsions ou un état mental altéré.

Chez les jeunes enfants, les symptômes peuvent être des douleurs dans les jambes, des extrémités froides, une coloration anormale de la peau, un réveil difficile, une forte fièvre, de l’irritabilité, une perte d’appétit, des vomissements, des pleurs aigus ou des gémissements, en particulier quand on le prend dans nos bras, un teint pâle ou blafard, une éruption de taches violacées ou des ecchymoses, ou une fontanelle tendue. Il s’agit d’une urgence médicale, en raison du risque de mortalité ou de séquelles neurologiques importantes, comme le retard psychomoteur et la surdité.

Vaccin en une dose pour les plus d’un an. La durée de protection minimale est de cinq ans.

Il existe le vaccin Bexsero contre la méningite de type B, le type de méningite le plus répandu au Québec. Normalement donné en deux doses (pour les 12 mois et plus). Il peut être administré dès l’âge de deux mois.

Pneumocoque (responsable de la pneumonie) (50 ans et plus) PREVNAR13

L’infection au pneumocoque est souvent une complication de la grippe. C’est la cause la plus commune des méningites bactériennes chez l’adulte. Le pneumocoque peut causer des pneumonies et bronchopneumonies, des pleurésies ainsi que des sinusites, des otites ou des conjonctivites. La bactérie se transmet surtout par les particules de salive. L’utilisation du vaccin Prevnar13 au Québec chez les bébés vaccinés a entrainé une forte baisse des infections invasives à pneumocoques, des pneumonies, des hospitalisations et même une certaine diminution dans la population générale et les plus de 50 ans.

Le vaccin Prevnar13 s’administre en une dose.

Poliomyélite

La maladie se transmet par baignade en eau douce ou par contact avec une personne infectée, des selles infectées ou des sécrétions nasales ou orales infectées par le virus. La polio cause de la fièvre, des nausées et des vomissements, des malaises généraux et une paralysie des bras et des jambes (1% des cas). Les complications possibles sont des problèmes respiratoires, la paralysie permanente (près de 50% des cas hospitalisés) et la mort (5% des cas hospitalisés).

La vaccination à l’enfance et un rappel à 18 ans sont conseillés.

Rage (Afrique, Asie, Amérique du Sud, …)

La rage est une maladie virale grave sans traitement. Les porteurs sont, entre autres, les chiens, les singes, les rats et les chauves-souris. La rage se transmet le plus souvent par morsure ou même par un simple léchage. Le virus pénètre le système nerveux périphérique et voyage le long des nerfs vers le système nerveux central. Pendant cette phase, il ne peut pas être facilement détecté par le système immunitaire de l’hôte, mais la vaccination peut toujours conférer une immunité. Un animal infecté par la rage peut ne présenter aucun symptôme. Il est reconnu que plus le point d’entrée du virus est proche du cerveau, plus l’évolution est rapide.

Les symptômes sont des troubles du système nerveux central et des fonctions cérébrales, tels que: l’anxiété, la confusion, l’agitation avec troubles du comportement, les hallucinations, l’insomnie, les délires ou la paralysie. La production de grande quantité de salive et de larmes, ainsi qu’une difficulté à avaler sont typiques des phases avancées. La mort survient de deux à dix jours après les premiers symptômes.

Le vaccin est administré en deux doses.

Rotavirus

Le rotavirus est un virus qui cause des gastroentérites graves chez les enfants principalement en bas âge. Ce virus est une des causes de déshydratation importante chez les enfants qui mène souvent à leur hospitalisation.

Rougéole, rubéole, oreillons

Rougéole

Complications possibles: otite (5 à 9% des cas), pneumonie, convulsions, ou dommages permanents au cerveau (1 cas sur 1000).

Rubéole

Les femmes enceintes qui ont la rubéole courent un risque plus grand de faire une fausse couche, ou que leur bébé naisse avec des problèmes de santé graves, comme la surdité, la perte de vision, des retard mentaux, des malformations cardiaques ou des dommages au cerveau et autres. La rubéole peut également causer la mort.

Oreillons

Complications possibles: méningite (10 à 30% des cas), surdité, infection des testicules, infection des ovaires, dommages au cerveau et autres, incluant la mort.

TCT

Le TCT, PPD ou test cutané à la tuberculine est une méthode de dépistage pour savoir si une personne a déjà été en contact avec un porteur de tuberculose. On l’utilise souvent pour les gens qui travaillent dans le domaine de la santé ou pour les voyageurs qui partent à long terme, notamment pour un voyage d’aide humanitaire.

Typhoïde

La maladie se transmet par l’eau ou des aliments contaminés ou par les selles d’une personne infectée par le bacille. Elle cause une forte fièvre, des maux de tête, des maux de ventre, de la constipation, un pouls lent et des taches rosées sur le corps. La période d’incubation est de 7 à 21 jours.

Vaccin administré en une dose et protège pendant trois ans.

Varicelle

La varicelle est un virus qui cause une éruption cutanée importante accompagnée de démangeaisons. En milieu tempéré, elle survient spontanément dans plus de 90 % des cas chez l’enfant entre 1 et 15 ans. La maladie touche plus tardivement l’adulte en milieu tropical où elle est tout aussi caractérisée par sa très grande contagiosité, exposant les femmes enceintes et leur fœtus. Le vaccin s’adresse à tous les gens qui n’ont jamais contracté la maladie ou qui l’ont eue avant l’âge d’un an.

Après 50 ans, envisager de se protéger contre le zona est également conseillé.

VPH (à partir de neuf ans pour tous, autant les garçons que les filles)

Les VPH 16 et 18 seraient en partie responsables de certains cancers du col de l’utérus, de la vulve, du vagin, de l’anus, du pénis et de la région oro-pharyngée. Quant à eux, les génotypes 6 et 11 causeraient le plus souvent des condylomes. Le condom ne prévient pas entièrement les infections liées au VPH. La transmission se fait autant par contact sexuel direct que par la masturbation ou le sexe oral.

Vaccin en deux ou trois doses selon l’âge.

Zona (50 ans et plus)

Le zona est une maladie virale due à une réactivation du virus de la varicelle, appartenant à la famille des herpès. Le virus, après la guérison de la varicelle, reste «dormant» dans les ganglions nerveux. Le plus souvent en raison d’une baisse de l’immunité (âge avancé, mononucléose, simple stress, certains cancers, etc.), le virus se réactive et remonte par les fibres nerveuses jusque dans la peau ou dans les muqueuses selon les nerfs touchés, toujours d’un seul côté du corps. Les éruptions et les douleurs (décrites comme une ceinture de feu) touchent souvent la région des côtes et peut aller jusque dans le dos ou le visage, surtout près des yeux. Celles-ci restent pendant des mois, voire des années dans certains cas. Une personne sur trois développera un ou plus d’un zona dans sa vie.

En une dose seulement, le vaccin zostavax protège contre des séquelles graves pouvant survenir après le zona.

Le vaccin shingrix évite de faire un zona et il s’administre en deux doses

Prenez rendez-vous